Kegaska
La Romaine
Chevery
Harrington Harbour
Tête-à-la-Baleine
Mutton Bay
La Tabatière
Pakua Shipi
Saint-Augustin
Vieux Fort
Rivière-Saint-Paul
Middle Bay
Brador
Lourdes de Blanc Sablon
Blanc Sablon
Les espèces sauvages
Végétation
Poissons
Oiseaux de mer
Mammifères terrestres
Mammifères marins
Par voiture et traversier
Par avion
Par motoneige
Kayak
Randonnée
Camping sauvage
Cueillir de fruits sauvages
Excursions en bateau
Observation de baleines
Pêche et chasse
Observation d'icebergs
Observation d'oiseaux
Véhicules tout terrain
Motoneige
Raquette et ski de fond
Pêche sur glace
Festivals d’hiver
Portrait de la région
Nos Villages
Histoire
Culture et patrimoine
Informations pratiques
Foire aux Questions
Témoignages
Musées
Boutiques
Événements
Hébergement
Pourvoiries
Restaurants
Suggestions de circuits
Forfaits sur mesure
  Accueil   English
Nous joindre
Actualités
À propos de nous
Livre des visiteurs
Vidéo
Savez-vous?
La Côte s’étale sur 400 Km de littoral nordique spectaculaire le long du Saint-Laurent
Découvrez la région > Histoire Print this page
Histoire
Bateau à Chevery
Bateau à Chevery

L’histoire de l’Amérique du Nord est palpable en Basse-Côte-Nord. Pendant des milliers d’années, l’abondance des ressources de la Côte a attiré de nombreux peuples qui étaient à la recherche de poisson, de baleine, d’huile et de fourrure de loup marin. Grâce à la faible densité de sa population, plusieurs traces de leur passage ont résisté au temps et sont restées en surface. Ce littoral a déjà été fréquenté par un mélange dynamique d’Inuits, d’Innus, de Français, de Basques et de Britanniques.

PREMIERS PEUPLES

Le premier peuple à arriver en Basse-Côte-Nord était des indiens maritimes archaïques précoces, il y a environ 9000 ans. Ces tout premiers habitants ainsi que les nombreux peuples autochtones qui ont suivi ont laissé tertres funéraires, cercles de tente, caches et pointes de flèche. On découvre constamment d’autres vestiges encore aujourd’hui. Les toponymes locaux suggèrent la présence historique des Inuits sur la Côte, beaucoup plus à l’ouest et au sud qu’on ne s’y attendrait. Les ancêtres des Innus d’aujourd’hui sont arrivés ici il y a 2000 ans.

Traîneau tiré par Chiens
Traîneau tiré par Chiens

Les sites archéologiques jalonnant la Basse-Côte-Nord sont exceptionnels car ils ont mis au jour des traces de présence humaine de toutes les époques à partir d’il y a 9000 ans jusqu’à la Période de contact avec les Européens au cours du XVIe siècle et au-delà.

EXPLORATEURS ET PIONNIERS

À la fin du XVe siècle, des pêcheurs bretons commencent à venir pêcher la morue dans les eaux de la Basse-Côte-Nord chaque été. Les baleiniers à la recherche d’huile pour les lampes européennes chassent sur la Côte où ils passent leurs étés avant de retourner dans leur pays basque natal, sur la frontière entre l’Espagne et la France. Des fragments de leurs tuiles de couverture en terre cuite ont été trouvés près du rivage un peu partout sur la Côte. En 1534, l’explorateur français Jacques Cartier navigue le long de la Basse-Côte-Nord et proclame qu’il s’agit de « la terre que Dieu a donné à Caïn ». La grande exploration d’une grande partie de l’Amérique du Nord a commencé et s’est terminée avec un voyage sur la Basse-Côte-Nord. Les explorateurs Louis Jolliet et Jean-François de la Roque de Roberval ont aussi exploré la région dont ils ont dressé la carte.

Harrington Harbour
Harrington Harbour

Au début des années 1700, le roi de France envoie des aristocrates en Nouvelle France pour gérer de grands lopins de terre sur la Côte alors appelés seigneuries, où ils s’approvisionnent en huile et fourrure de loup marin pour la nouvelle colonie. Dans les années 1760, les Britanniques prennent le contrôle de l’Amérique du Nord et la plupart de ces postes de traite sont repris par des sociétés anglaises. Des marchands de pêche bilingues des îles Anglo-Normandes arrivent ensuite ; ils mettent sur pied des usines de transformation industrielle de la morue et attirent de nouvelles vagues de colons. Au fil des décennies, certains arrivent d’Acadie et d’ailleurs au Québec.

La plus grosse et plus récente vague d’établissement vient de Terre-Neuve au XIXe siècle. Ces nouveaux arrivés introduisent des traditions terre-neuviennes et contribuent au mélange culturel unique de la Côte.

LA FIN D'UNE ÉPOQUE?

Apparemment inépuisable, le stock de morue qui avait initialement attiré tant de pionniers et de pêcheurs dans la région disparaît presque dans les années 1990. La prédation – pêche au chalut et surpêche – dans le Golfe du Saint-Laurent finit de tarir cette ressource. Bien qu’on tente actuellement de rétablir les stocks, l’effondrement de la pêche à la morue est l’une des plus grandes leçons environnementales que le monde ait reçues. Par nécessité, les résidants adoptent d’autres activités économiques; c’est pourquoi la Basse-Côte-Nord connaît de dramatiques changements économiques et sociaux.

Constructeurs de Bateau
Constructeurs de Bateau
Envoyer à un ami - Nos partenaires et liens utiles - Crédits - Carte du Site Web
Copyright © 2007 Tourisme Basse-Côte-Nord. Tous droits réservés.